Quelles sont les différentes formations DPC ?

formations DPC

Publié le : 02 avril 20237 mins de lecture

Conformément au Code de la santé publique, la démarche DPC (Développement Professionnel Continu) concerne chaque professionnel de santé évoluant dans le secteur médical et paramédical. Cette obligation est applicable au praticien, qu’il soit libéral ou salarié, et quel que soit son domaine. Ainsi, le personnel médical des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU), Centres hospitaliers (CH), hôpitaux, établissements sociaux et médico-sociaux sont indissociables de ce programme.

Les essentiels à savoir sur le DPC

Le Développement Professionnel Continu, appelé communément DPC représente un dispositif de formation initié en 2009, appliqué en 2013, et adapté par la loi du système de Santé en 2016. La formation dpc un système de formation réglementé qui s’adresse notamment à tous les professionnels de santé de France. L’application de cette loi consiste à suivre un parcours de DPC dans le cadre de l’obligation triennale incombant à chaque professionnel de santé. Ce dispositif s’est substitué aux autres formations conventionnelles (FPC et FCC) précédemment appliquées.

La mise en place du DPC a pour objectif d’améliorer la qualité et la sécurité des soins dispensés aux patients. En l’occurrence, ce système tient compte de l’évaluation et de l’amélioration des pratiques professionnelles, ainsi que de la gestion des risques. Il en est de même pour le maintien et actualisation des connaissances et des compétences.

Le DPC consiste à une démarche active qui peut être effectuée durant l’exercice de son métier pour permettre au professionnel de santé d’être acteur de sa formation. Il favorise également les coopérations interprofessionnelles, tout en étant bénéfique au décloisonnement entre les différents modes d’exercices au niveau de l’établissement et de la localisation. De la même manière, il prend en compte les priorités de santé publique.

Les actions et programmes déployés dans le cadre du DPC

L’Agence Nationale du DPC a mis en place des actions et programmes de DPC visant à satisfaire leur obligation triennale. Ainsi, les professionnels de santé ont accès à :

– L’action cognitive qui consiste à approfondir les connaissances

– L’action analytique des pratiques professionnelles qui permettent de réfléchir sur la démarche, ainsi que les caractéristiques de la pratique professionnelle effective du professionnel

– La gestion de risques qui vise à l’identification, évaluation et priorisation des risques associés aux activités d’un métier ou d’une organisation.

A noter que les professionnels de santé incluent les acteurs du secteur médicaux, pharmaceutiques et odontologiques, qu’ils soient généralistes ou spécialisés (ex : médecins, pharmaciens, sages-femmes, chirurgiens-dentistes…). De la même manière, les professionnels paramédicaux sont aussi concernés dans toutes les filières (infirmière et aide-soignante, rééducation, médicotechnique, appareillage).

Le DPC est un dispositif très souple, d’où son accessibilité à tous les professionnels exerçant déjà un métier. Ainsi, il est possible de suivre un dpc en ligne auprès de différents établissements agréés comme walter-learning.com. Sinon, pour trouver des informations sur les organismes qui proposent des actions de DPC, l’Agence nationale de DPC offre des accès à ces professionnels via ces établissements. Ceux-ci peuvent diffuser toutes les informations relatives au fonctionnement du système, tout en vous proposant des actions de DPC, sans distinction de secteur.

Les DPC en ligne pour les professionnels de santé

Un infirmier, un médecin ou encore une sage-femme peut suivre la formation dpc. Un site d’information et de formation existe pour permettre à tous ces professionnels d’avoir une approche de terrain visant à l’amélioration des bonnes pratiques infirmières. Bien sûr, chaque professionnel peut choisir entre une formation en présentiel ou en ligne. Il est important de s’assurer que l’organisme est recensé sur le site de l’Agence pour intégrer une formation accréditée DPC. Les formations sont dispensées par métier en termes de DPC sur les plateformes agrées, et ce, réparties en fonction des quatre professions médicales.

Les formations pour la profession infirmière

Les formations dédiées au métier infirmier sont :

– La surveillance PRADO insuffisance cardiaque et PRADO BCPO

– Les troubles du neuro-développement

– Les soins infirmiers en cancérologie

– L’accompagnement des patients atteints du diabète type II

– Les soins palliatifs et l’accompagnement de fin de vie

– Les voies veineuses et chimiothérapie

– Les plaies et la cicatrisation

– Le bilan de soins infirmiers permettant une meilleure compréhension des enjeux de la santé publique et des bonnes pratiques de la démarche clinique

Les formations pour la profession des médecins généralistes

De leur côté, les médecins généralistes peuvent accéder à l’une des formations ci-après :

– Les troubles du neuro-développement (compréhension des facteurs de risques des TND, perfectionnement du diagnostic et compréhension globale)

– L’Alzheimer et autres maladies apparentées (amélioration de la formation du diagnostic, prise en charge et orientation du patient)

– HPV dont prévention et dépistage du CCU en cabinet de médecine générale

– L’infertilité visant à l’accroissement des connaissances et amélioration du suivi des couples infertiles

– La télémédecine, la responsabilité et donnée de santé

– Le burn-out des soignants

– L’ECG, notamment au niveau des indications, réalisation et interprétation

– Le diagnostic et prise en charge des pertes de connaissance en médecine générale

Les formations pour les chirurgiens-dentistes

Et voilà les DPC pour les chirurgiens-dentistes :

– Le diagnostic et prise en charge des parodontites

– L’implantologie dentaire visant à la maîtrise des bonnes pratiques pour optimiser l’efficacité des thérapeutiques implantaires

– La formation odontologie conservatrice incluant l’analyse des approches différentes à travers les enjeux contemporains

Les formations pour les masseurs-kinésithérapeutes

Pour finir, voilà les formations pour les masseurs-kinésithérapeutes :

– La kinésithérapie du patient BPCO

– Le traitement de la cheville, allant de l’entorse à l’instabilité chronique

– Le traitement de la bronchiolite du nourrisson, incluant la sensibilisation et la prise en charge du patient

– La prise en charge de l’AVC en kinésithérapie

– La rééducation périnéale visant à optimiser le traitement des troubles en pelvi-péri néologie féminine

Se garantir un bon sommeil : votre matelas a-t-il vraiment un impact ?
Le CBD peut-il soigner les addictions ?

Plan du site