Les bienfaits de la phytothérapie en automédication

Les bienfaits de la phytothérapie

Au vu des résultats de nombreuses études scientifiques, les organismes officiels liés à la santé reconnaissent de plus en plus l’efficacité de la phytothérapie sur la santé et le bien-être. On peut en effet traiter beaucoup de symptômes courants avec les plantes médicinales. Certaines vertus de ces plantes sont aussi d’une aide précieuse pour un programme d’amincissement, si bien que bon nombre de personnes y ont recours en automédication pour leur problème de poids. La perte de poids est en effet de plus en plus souhaitée par beaucoup de gens, que ce soit par souci esthétique ou pour des problèmes de santé tels que l’obésité.

Généralités sur la phytothérapie

Classée comme « médecine douce » ou « médecine alternative », la phytothérapie est une médecine basée sur l’usage des plantes dites médicinales. Utilisées depuis des millénaires dans plusieurs régions du monde, ces plantes sont exploitées pour leurs vertus médicinales. Pour la plupart d’entre elles, ces vertus sont actuellement reconnues par les comités scientifiques et les organismes internationaux liés à la santé tels que l’OMS. Ces plantes sont utilisées sous forme d’extraits contenant un ensemble de molécules ou principes bio-actifs qui inter-réagissent pour donner les effets bénéfiques attendus. Ces extraits sont préparés et conditionnés selon le besoin, soit pour administration par voie orale, soit en usage externe. Du fait de leurs vertus, bon nombre de plantes médicinales servent à traiter de nombreuses affections bénignes et permettent entre autres d’aider les gens à perdre du poids.

Bienfaits et avantages de la phytothérapie

La phytothérapie ne traite pas toutes les maladies. Elle ne peut en aucun cas remplacer les traitements médicaux et chirurgicaux modernes pour des affections sérieuses telles que cancer, maladie génétique, maladie auto-immune. Elle peut toutefois être d’un grand soutien en association avec la médecine moderne.

La phytothérapie permet par contre de traiter un grand nombre de problèmes de santé courants. Les extraits de plante médicinale peuvent en effet avoir des vertus thérapeutiques contre le stress, l’insomnie, les fatigues chroniques, les affections respiratoires, les problèmes digestifs, hépatiques et articulaires, pour ne citer que ceux-là.

Les plantes médicinales peuvent aussi remplacer les médicaments synthétiques conventionnels pour le traitement de certaines maladies chroniques. La plupart des plantes médicinales n’ont pas ou ont très peu d’effets secondaires, comparés aux médicaments de synthèse conventionnels. Pour les produits de phytothérapie, il y a une grande marge entre les doses thérapeutiques et les doses toxiques éventuelles.

Usage de la phytothérapie pour perdre du poids

Outre les vertus à visée thérapeutique, les plantes médicinales sont d’une aide importante pour accompagner un programme minceur.

La phytothérapie utilise les plantes pour faciliter la perte de poids chez une personne. Les plantes en soi n’ont pas d’effets amincissants directs, mais certaines d’entre elles peuvent accélérer les processus qui aident la personne à perdre du poids plus rapidement.

Consommés sous forme de compléments alimentaires naturels, d’infusions, de tisanes ou de jus, ces produits de phytothérapie aident l’organisme à éliminer les toxines et l’excès d’eau en rétention. Combinées à une alimentation saine et aux exercices physiques, ces vertus contribuent à une perte de poids rapide. Ces vertus amincissantes existent aussi chez les extraits de plantes médicinales sous leur forme de crèmes, ou encore, sous forme d’huiles essentielles, qu’on peut utiliser en interne comme en externe.

Certaines plantes à base de caféine, tout comme le thé vert, agissent comme « brûleur de graisses » naturel, participant ainsi à leur façon à la perte de poids. Pour certains extraits de plantes, l’action consiste en des effets coupe-faim naturels notoires, limitant les fringales et aidant ainsi les personnes à mieux gérer leur régime. Les autres actions amincissantes des produits de phytothérapie résident dans le fait de réduire le taux de sucre dans l’organisme, limitant ainsi l’apport calorique de la personne.

La phytothérapie en automédication

L’automédication, bien que déconseillée en médecine moderne, est appliquée par bon nombre de patients. La prudence est de règle dans ce cas, et c’est tout aussi valable pour la phytothérapie.

Toutefois, les effets secondaires sont souvent minimes, sinon inexistants avec les plantes médicinales. Le rapport risques/efficacité est ainsi en faveur de la phytothérapie en comparaison avec les médicaments synthétiques. Si les extraits de plantes médicinales sont fabriqués dans les règles de l’art et si les patients utilisent correctement ces produits, on peut recourir à la phytothérapie sans crainte même en automédication.

Tous les traitements usant de la phytothérapie ne sont pas toujours bons ni efficaces. Il est tout aussi dangereux de prendre une plante médicinale qui n’est vraiment pas indiquée pour son cas, au risque de faire traîner la maladie à traiter et créer d’autres affections secondaires. Il en est de même en ce qui concerne le non-respect des posologies et des précautions éventuelles à prendre.

L’utilisation à long terme de quelques plantes médicinales peut quand même engendrer des effets secondaires graves et irréversibles. Il est ainsi préférable de demander l’avis d’un professionnel expérimenté (herboriste, phytothérapeute ou médecin spécialisé) avant d’entamer toute automédication.

Certains produits de phytothérapie peuvent quelquefois donner des effets indésirables s’ils sont pris en association avec des médicaments conventionnels. Il est conseillé autant que possible de signaler toute prise éventuelle de produits de phytothérapie en tant que complément alimentaire naturel ou autre à son médecin traitant. Le médecin pourra ainsi prendre les dispositions nécessaires s’il est formé ou informé des spécificités du produit en question.

L’automédication engage donc la responsabilité du patient dans l’utilisation correcte et le bon dosage des préparations médicinales. Si ceux-ci sont bien respectés, l’automédication en phytothérapie sera tout à l’avantage de la personne, car elle pourra bénéficier en toute tranquillité des vertus de cette médecine douce.

Comment se procurer de produits de phytothérapie ?

Il faut une certaine prudence pour l’acquisition des produits de phytothérapie. On a le choix entre herboristerie, pharmacie, parapharmacies, grandes surfaces, marchés et Internet. Mais pour plus de sécurité, il est conseillé d’opter pour l’herboristerie. Avec cette dernière, on bénéficie, non seulement de la traçabilité et de la qualité des produits, mais aussi des conseils de professionnels expérimentés dont dispose ce genre d’établissement. Tout cela est valable même pour une herboristerie en ligne.

Une herboristerie, même en ligne, ne se cantonne pas de vendre ses extraits de plantes. Elle accompagne aussi ses clients dans le choix des produits de phytothérapie à prendre et les conseils sur les modes d’administration, les posologies et les précautions à respecter. L’herboristerie peut aussi faire un suivi du traitement, car les effets secondaires et les interactions avec d’autres médicaments peuvent passer inaperçus pour les patients. Ce suivi peut se faire soit lors des passages ultérieurs des patients pour l’herboristerie physique, soit via les systèmes de communication tels que le téléphone ou l’échange par Internet pour l’herboristerie en ligne.

 

Couronnes dentaires : comment s’informer sur les prix ?
Contacter des médecins de garde à proximité directement en ligne