Pourquoi faut-il disposer d’une boîte de secours sur les lieux de travail ?

boîte de secour

Dans le code de travail, il est indiqué que des outils de premier secours doivent se trouver dans tous les endroits de travail, afin de permettre de procéder à des premiers soins. En principe, une trousse de secours est donc obligatoire. Tous les employeurs sont tenus de fournir une quantité adéquate de trousses de premiers secours. Ces dernières doivent se situer dans des lieux avec une facilité d’accès, le plus proche possible des endroits de travail. Les trousses, ainsi que leurs contenus, doivent être vérifiés de manière régulière, sans oublier, les dates d’expiration. Elles doivent être en bon état et toujours tenus propres. Découvrez dans l’article qui va suivre, pourquoi faut-il disposer d’une boîte de secours sur les lieux de travail.

Ce que doit contenir une trousse de premiers secours

Il n’existe aucun texte ayant établi une liste obligatoire de produits, cela dit, les produits doivent toujours être à jour (non périmés) et le matériel, dans un état optimal de fonctionnement. En général, le médecin de travail fixe ce que doit contenir la trousse de soin, la pharmacie de l’entreprise, ainsi que les modalités d’emploi des produits. Les médicaments ne doivent pas se trouver dans une trousse de secours. En général, on retient : un antiseptique cutané constitué de dosettes à unique usage, des pansements prédécoupés, des compresses stériles, des bandes extensibles, du sparadrap hypoallergénique, une pince à échardes, des gants à emploi unique (pour tout type de soin se constituant d’un contact avec un produit biologique ou du sang), des ciseaux ayant des bouts ronds. Pour les locaux comportant des risques spécifiques, la trousse de soin peut se compléter par : un rince œil avec des doses à emploi unique, des doigtiers de protection, un kit de secours pour section de main ou de doigt, un kit « membre sectionné », un masque de bouche à bouche, une pommade pour brûlures peu étendues ou superficielles, une pommade pour contusions, une ouate hémostatique pour les petites plaies ou les légers saignements, un coussin hémostatique d’urgence, une couverture de survie. Pour plus d’infos, voir ici.

Les devoirs de l’employeur

Il est, en effet, indiqué dans le code de travail que tous les lieux de travail doivent obligatoirement être dotés de matériel de premier secours (trousse de secours) avec une facilité d’accès. Le contenu de ce dernier doit permettre de procéder aux premiers soins. Dans l’article du Code du Travail R. 4224-14, il est prévu que les lieux de travail disposent d’un dispositif de premiers secours facilement accessible, qui correspond à la nature des risques. Tous les salariés doivent connaître l’emplacement des trousses de secours ou de la pharmacie. L’article R. 4224-23, lui indique que le matériel doit être signalé. À la fin du Registre de premiers secours, d’accidents et d’incidents, on peut trouver la grille de vérification de tout ce qu’une trousse contient. Tout matériel jauni ou souillé par le temps, ou périmé, doit être remplacé. Le remplacement des trousses de premiers secours tous les 36 mois n’est pas forcément nécessaire. Aucune certification de conformité ou de garantie n’est demandée.

Son utilisation

Dans l’article R. 4224-16, il est prévu que : en cas d’absence d’infirmier ou d’infirmière, ou lorsque le nombre du personnel ne permet pas de garantir une présence permanente de ces derniers, à la suite des instructions du médecin de travail, l’employeur doit prendre les dispositions nécessaires afin d’assurer les premiers secours aux malades et aux accidentés. Ces diverses dispositions sont enregistrées dans un document parfaitement tenu à l’entière disposition de l’Inspecteur du Travail. La CNESST a clairement souligné qu’aucun fournisseur n’est autorisé à commercialiser la trousse de premier secours. Aucune certification ou garantie de conformité n’est nécessaire lorsqu’il s’agit du contenu de la trousse de secours.

Rester en bonne santé : la santé chez les femmes
Pour quel type d’assurance maladie opter ?