Quel traitement naturel pour la rhinopharyngite ?

Traitement rhinopharyngite

Le mal à la gorge et le nez qui coule sont souvent le signe d’une rhinopharyngite. Pour la soigner, pas besoin d’antibiotique car c’est une infection virale. Les traitements naturels et remèdes de grand-mère sont souvent amplement suffisants.

Les remèdes naturels contre la rhinopharyngite

Les personnes atteintes de rhinopharyngite n’ont pas forcément besoin de médicaments s’ils n’ont pas de complications bactériennes. Cette forme de rhume est d’ailleurs d’origine virale. Les médecins ne peuvent pas prescrire de traitements antibiotiques et recommandent dans la plupart des cas des médicaments disponibles sans ordonnance en pharmacie. Néanmoins, le traitement de la rhinopharyngite peut aussi se faire de façon naturelle, notamment pour soigner la toux et les maux de gorge. Voici une liste non exhaustive de remèdes à base de produits naturels pour vous soulager :

  1. les tisanes et thé au miel et au thym pour calmer les maux de gorge ;

  2. les sprays nasaux à base d’eau de mer ou le sérum physiologique pour nettoyer le nez ;

  3. les fumigations aux huiles essentielles d’eucalyptus et de menthe poivrée pour déboucher le nez ;

  4. les pastilles à sucer à base de miel et de citron pour la gorge ;

  5. les gargarismes à l’eau tiède et salée ;

  6. les cataplasmes à base d’argile à poser à sur une feuille de chou puis sur la gorge.

Les bons gestes pour guérir de la rhinopharyngite

En cas de rhinopharyngite, il est important de bien se soigner pour éviter une complication bactérienne. Certaines rhinopharyngites entraînent des sinusites qui sont bien plus douloureuses et gênantes qu’un simple rhume.

Les personnes malades doivent veiller à bien se reposer, à s’hydrater suffisamment et à se moucher régulièrement. Le fait de ne pas se moucher assez peut entraîner une sinusite ou une otite, surtout chez les enfants. Il faut donc veiller à ce qu’ils se mouchent régulièrement, ou les aider, et procéder à un lavage de nez tous les jours. A savoir que pour les bébés, seul le sérum physiologique peut être utilisé pour nettoyer les fosses nasales.

L’autre réflexe à avoir, c’est de bien se couvrir et de rester au chaud. Toutefois, il faut aussi aérer chez soi de temps en temps pour renouveler l’air.

La fièvre diminue toute seule au bout de 2 ou 3 jours mais il est possible de prendre un antalgique pour réduire son intensité.

Par ailleurs, la toux grasse est bonne en cas de rhinopharyngite et il ne faut pas essayer de la stopper. Elle permet d’évacuer les mucus et les bactéries des voies respiratoires. Néanmoins, elle peut être irritante et provoquer des douleurs à la gorge, qui, elles, peuvent être traitées.

Et si c’était une allergie ou le coronavirus ?

Certains symptômes de la rhinopharyngite correspondent à ceux d’une allergie : toux sèche, écoulement nasal, parfois accompagné d’une conjonctivite. Si vous avez un rhume en été ou au printemps, c’est peut-être la cause. Dans ce cas, le seul traitement naturel possible est de s’éloigner de l’allergène, mais bien souvent c’est dû au pollen. Dans ce cas, c’est plus difficile à éviter. Il faut consulter un médecin pour obtenir un traitement antihistaminique qui va réduire vos symptômes. Ces symptômes peuvent aussi ressembler à ceux du coronavirus, et il est alors préférable de consulter un médecin à distance. En cas de doute, l’OMS a publié les symptômes les plus courants du Covid-19 sur son site. Ils comprennent entre autres la toux, la fièvre, la fatigue, les courbatures, la difficulté à respirer.

Trouver l’huile de CBD qui vous convient
Les différentes options pour lutter contre l’intolérance au lactose