Causes et conséquences de l’arthrose du genou

arthrose du genou

Cette maladie du genou appelée gonarthrose est une maladie entrainant l’usure prématurée du cartilage du genou et la déformation progressive de l’articulation. Cette affection provoque de nombreux désagréments, dont des douleurs persistantes. Retrouvez ici les manifestations de cette pathologie et ses conséquences pour le patient.

Les causes de la gonarthrose

Cette maladie du genou peut être d’origine idiopathique ou mécanique. Dans le premier cas, la maladie est causée par la dégradation du cartilage du genou. Cette dernière survient lors d’une altération de la composition chimique de l’articulation. Dans le second cas, l’affection est due à des causes diverses incluant les contraintes du quotidien ou des traumatismes au niveau du genou ou de la jambe.

Une gonarthrose mécanique peut donc être provoquée par la sédentarité du patient ou par son poids excessif. Des accidents survenus sur l’articulation sont aussi à l’origine de la pathologie. Ainsi, une forte sollicitation du genou dans le cadre du travail ou d’une activité sportive favorise cette maladie. C’est également le cas d’une contusion ou d’une fracture localisée sur le cartilage de l’articulation.

Un mauvais alignement de la jambe provoque aussi cette affection du genou. C’est également le cas d’une anomalie sur les extrémités osseuses. Une instabilité chronique de l’articulation suite à une rupture de ligament, une ablation ou une déchirure d’un ménisque font également parties des causes de la gonarthrose.

Il faut savoir que cette pathologie apparait avec l’âge. Elle touche 3 % des personnes de moins de 45 ans. Après 65 ans, le nombre de patients monte à 65 %. Une fois dépassé les 80 ans, la majorité des séniors (80 %) peuvent développer cette maladie. Toutefois, elle peut apparaitre prématurément chez les personnes pratiquant une intense activité physique et les sportifs. Pour en savoir plus sur cette pathologie, rendez-vous sur le site xpermd.org.

Les conséquences de la gonarthrose

L’arthrose du genou est une maladie qui se développe lentement. Il est donc difficile de repérer ses symptômes lors de l’apparition de l’affection. Généralement, cette dernière se présente comme un problème articulaire passager. Le patient présente alors un gonflement au niveau de son genou et il ressent des douleurs à l’articulation en marchant. Ces inconvénients sont plus prononcés lorsqu’il monte les escaliers, mais surtout, lorsqu’il les descend. Une raideur au niveau d’un genou lors de la reprise d’une activité suivant une période de repos est également un symptôme de la gonarthrose.

Lors de son développement, cette pathologie engendre de fortes crises pouvant durer des jours ou des semaines. Elles sont espacées par des pauses souvent trompeuses. Dans sa forme grave, la gonarthrose provoque une déformation progressive des membres inférieurs. Le patient finit alors par avoir les jambes arquées (genou varum) ou les jambes en X (genou valgum). Si ce dernier passe une radiographie, les clichés indiquent que l’espace entre le fémur et le tibia s’amenuise. Cela entraine un contact entre les 2 os.

Pour savoir si vous souffrez de cette maladie, consultez un rhumatologue ou un spécialiste des maladies osseuses et musculaires. Grâce à un examen clinique visant à évaluer la mobilité de votre genou et vos douleurs, il peut poser un diagnostic. Ce dernier est confirmé par des séances d’imageries médicales.

Les solutions contre la gonarthrose

Actuellement, il n’existe pas de traitements définitifs contre la gonarthrose. Toutefois, il est possible de limiter les douleurs que vous ressentez. Selon l’avancement de la maladie, un spécialiste peut vous indiquer un régime diététique pour réduire le surpoids. L’usage d’une canne peut aussi être préconisé. Si la douleur est trop intense, un traitement médicamenteux est à prescrire. Il se compose d’antalgiques qui réduisent la souffrance comme dans le cas des tendinites ou autres pathologies.

Pour des cas avancés, des infiltrations de corticoïdes peuvent être nécessaires pour réduire la douleur. Le port d’un appareillage (orthèse) est prescrit dans le cas où il faut renforcer la fonction articulaire. Dans les cas les plus graves, la chirurgie est la dernière solution. La pose d’une prothèse du genou permet de soulager efficacement le patient.

Puisque la gonarthrose n’a pas de traitement définitif, il est essentiel de prévenir l’apparition de cette maladie. Pour cela, adoptez une alimentation saine et équilibrée. Elle évite le surpoids qui impacte directement sur le genou. Pensez aussi à réduire la pression subie par les articulations au quotidien. Dans cette optique, améliorez votre posture. Lorsque vous travaillez, pensez à l’ergonomie de votre bureau et de votre siège pour soulager votre corps au maximum. Enfin, faites des activités physiques. Privilégiez la marche tout en pratiquant un sport qui n’affecte pas trop vos genoux.

3 conseils pour bien choisir ses lunettes de vue
Quelle matière dois-je choisir pour un sous vêtement femme ?